Exercice et nutrition

 

Pratiquer un exercice régulier :

En faisant régulièrement de l’exercice, votre apport en oxygène augmente, ce qui a un impact positif sur votre circulation sanguine, respiration et sur l’état de vos muscles. De plus, l’activité physique stimule les réactions chimiques de votre cerveau de façon tellement puissante que cela modifie vos sensations et vous aide à lutter contre l’anxiété et la dépression et à améliorer votre concentration. Toutefois, nous vous déconseillons de pratiquer une activité physique intensive car cela diminue vos réserves corporelles.

Faire de l’exercice :

  • booste vos niveaux d’énergie
  • contribue à réduire le stress
  • contribue au maintien d’un bon taux de sucre dans le sang
  • améliore la coordination musculaire
  • diminue le taux de lipides de basse densité (mauvais cholestérol) et augmente le taux de lipides de haute densité (bon cholestérol)
  • augmente la tonicité des muscles
  •  vous rend plus souple et plus détendu
  • stimule les hormones, y compris les hormones sexuelles
  • renforce l’estime de soi
  • développe le contrôle de soi, la confiance en soi et l’autodiscipline

Fait correctement, l’exercice peut rééquilibrer votre santé mentale et physique. En fonction du type d’exercice choisi, les bénéfices ne sont pas les mêmes. Vous devriez donc commencer par réfléchir au résultat que vous souhaitez obtenir et choisir votre activité physique en fonction.

Exemple d’un bon programme d’exercice de base :

Footing en plein air: 15 à 20 minutes, trois fois par semaine, ou
Exercice en salle : 40 à 45 minutes, deux à trois fois par semaine, ou
Natation : 20 à 30 minutes, trois fois par semaine

Pour une perte de poids modérée :

Pilates ou yoga: une heure, 2 à 3 fois par semaine ou
Natation : 20 à 40 minutes, 2 à 3 fois par semaine ou
Marche: 30 minutes, 2 à 3 fois par semaine

Pour une perte de poids importante :

Footing en plein air : 30 à 40 minutes, trois fois par semaine ou
Exercice en salle : 60 minutes, trois fois par semaine
Natation : 30 à 40 minutes, trois fois par semaine

Conseils nutritionnels :

Lorsque vous essayez de concevoir, une bonne chose à faire est d’avoir une alimentation équilibrée. Cela peut contribuer au maintien de la production d’ovules et de sperme à des niveaux optimaux et vous aider à contrôler de votre poids. Un régime équilibré et raisonnable, c’est surtout une question de bon sens. Manger beaucoup de « nourriture saine », limiter votre consommation de « nourriture malsaine », réduire votre consommation de caféine et d’alcool et éviter de grignoter entre les repas sont tout autant de mesures raisonnables.

Pour vous donner une idée plus claire, nous recommandons le régime suivant :

Fruits :
Pommes (une par jour), à alterner avec des kiwis, oranges, pamplemousse, prunes, fraises, myrtilles, abricots, raisins, framboises, mûres, pastèque, bananes and poires (pas plus de trois petites portions par semaine)

Légumes:
Épinards, haricots, pois, lentilles, brocoli, chou-fleur, carottes, pommes de terres, cresson, ail, oignons, poireaux, tomates, ignames, patates douces, laitue, choux de Bruxelles, choux, légumes mixtes, courge et bien d’autres encore.

Protéines :
Nous recommandons de manger au moins un type de protéines par repas : viandes maigres, poulet bio ou élevé à l’air libre, poissons, œufs, pois, lentilles, noix et graines.

Fibres :
Contenues en général dans le pain complet, le riz complet, l’avoine et le seigle.

Les aliments suivants sont à manger en petite quantité et de temps en temps :

  • Viande rouge, fromage, lait entier, crème, beurre, thé
  • Café : pas plus de deux tasses par semaine.
  • Alcool : pas plus de deux ou trois petites unités par semaine pour les hommes.
  • Les produits raffinés comme le pain blanc/les pâtes/le riz, le chocolat, les biscuits, les sucreries ou tous les produits contenant des sucres ajoutés sont déconseillés.

Il y aura des moments où vous ne pourrez pas vraiment choisir ce que vous allez manger, mais il est préférable d’éviter ces produits autant que possible et de ne pas les avoir chez soi.

À éviter strictement
Fumer, les boissons froides ou les boissons qui sortent du frigo et l’alcool si possible.

Si vous souffrez de PCO/PCOS ou d’endométriose, vous devriez éviter les produits laitiers et autres produits fermentés autant que possible. Envisagez de les remplacer par du lait d’amende, de riz ou de noix de coco et par d’autres produits non laitiers.